Faire face à l’incontinence au travail : 5 mesures d’adaptation que votre employeur devrait prendre

Updated on juin 15, 2023

En ce qui concerne l’incontinence sur le lieu de travail, la majorité des blogues et des articles en ligne incitent les employés et les travailleurs à gérer leurs symptômes tout en trouvant des moyens discrets de se débarrasser des couches pour adultes.

Toutefois, les employeurs ont l’obligation de s’adapter et de créer un environnement de travail sûr et sain pour leurs employés. L’incontinence urinaire ne doit pas vous empêcher de vivre votre vie, et les employeurs peuvent tout à fait prendre des mesures d’adaptation pour vous aider à accomplir votre travail avec succès et en toute sécurité.

Dans cet article, nous vous aidons à découvrir les mesures essentielles que les employeurs doivent prendre pour prendre en compte l’incontinence urinaire sur le lieu de travail. De la sensibilisation à la mise en place de mesures de soutien, découvrez comment les employeurs peuvent créer un environnement sécuritaire et inclusif pour les employés souffrant d’incontinence.

Trouvez des solutions pratiques et donnez aux individus les moyens d’assumer leurs responsabilités professionnelles avec confiance et aisance.

Lisez la suite pour en savoir plus sur les cinq aménagements que votre employeur devrait faire pour vous aider à gérer l’incontinence sur le lieu de travail.

L’incontinence urinaire sur le lieu de travail : une expérience de plus en plus courante

De plus en plus de personnes travaillant bien au-delà de l’âge traditionnel de la retraite, l’incontinence sur le lieu de travail est un problème courant.

Une personne âgée de 65 ans a 75 % plus de chances de travailler aujourd’hui qu’une personne du même âge il y a une génération. Certaines personnes choisissent de travailler au-delà de l’âge traditionnel de la retraite parce que le travail est une source positive de communauté, de plaisir et d’épanouissement dans leur vie (comme Robert DeNiro dans Le Stagiaire).

D’autres sont obligés de travailler bien au-delà du moment où ils souhaiteraient prendre leur retraite pour des raisons financières. Aux États-Unis, 30 % des travailleurs de plus de 65 ans n’ont rien épargné pour leur retraite. Du coût élevé de la vie et de l’inflation à l’absence de fonds de retraite et de soutien, il peut être impossible de survivre sans revenu à un âge avancé.

La pandémie COVID-19 a également eu un impact significatif sur la capacité des personnes âgées à arrêter de travailler. Le taux de chômage des adultes de plus de 65 ans a quadruplé pendant la pandémie.

LIRE  Briser le tabou : solutions discrètes pour l'élimination des couches pour adultes

Trois raisons pour lesquelles votre employeur devrait vous accommoder

  1. L’incontinence est un problème courant – vous n’êtes pas seul(e).
  2. L’incontinence est incontrôlable – elle peut être une fonction corporelle inconfortable.
  3. Vous méritez un lieu de travail inclusif et solidaire.

Cinq mesures d’adaptation que votre employeur devrait prendre

1. Sensibilisation à l’incontinence et à l’obligation d’adaptation

Les gens peuvent passer 60 % de leur temps d’éveil au travail, ce qui signifie que le lieu de travail peut être l’environnement principal de certaines personnes.

Il est donc essentiel pour la santé et le bien-être des employés que le lieu de travail soit un environnement sûr et respectueux où les gens peuvent travailler et vivre avec leurs problèmes de santé sans honte, sans gêne et sans difficulté.

Selon une étude publiée dans le Nursing Times, 82 % des travailleurs ayant des problèmes de vessie sont confrontés à l’incontinence au travail. 50 % des personnes interrogées ont déclaré avoir pris des congés de maladie pour faire face à leurs symptômes – et la moitié d’entre elles n’ont pas admis qu’elles prenaient des congés pour faire face à leurs problèmes d’incontinence.

Les participants à l’étude, âgés de 40 à 65 ans, ont indiqué quelques mesures de soutien essentielles qui pourraient être utiles.

Il a été recommandé d’apposer au dos des portes des toilettes des panneaux indiquant comment le personnel souffrant d’incontinence peut entrer en contact avec des professionnels de la santé. Par ailleurs, les participants ont indiqué qu’il serait bénéfique d’organiser une exposition sur la promotion de la santé pendant la semaine de l’incontinence.

Cela renvoie à l’un des principaux soutiens cités par les participants : la sensibilisation. Sensibiliser les employés, le personnel des ressources humaines et de la santé au travail à l’incontinence contribuerait à réduire la stigmatisation et la honte qui entourent la lutte contre l’incontinence.

En outre, il pourrait être bénéfique de favoriser une culture de travail ouverte. Le fait de pouvoir discuter avec votre employeur de la possibilité de prendre des congés pour un problème de santé (pas nécessairement l’incontinence urinaire) peut vous aider à surmonter les problèmes soudain  et les jours difficiles où vous avez besoin d’un accommodement.

N’oubliez pas que votre employeur a l’obligation de s’adapter à vos besoins et, surtout, que vous méritez un environnement de travail sain.

2. Soutenir les symptômes de l’incontinence urinaire par des pauses toilettes

Les employeurs doivent faire preuve de souplesse en ce qui concerne la fréquence et la durée pendant lesquelles les employés s’éloignent de leur bureau ou de leur poste de travail lorsqu’il s’agit d’employés souffrant d’incontinence ou d’autres problèmes de santé.

Pour les personnes souffrant d’incontinence, il est essentiel de se sentir suffisamment à l’aise pour aller aux toilettes en cas de besoin.

En dehors de la miction chronométrée (qui consiste à attendre d’aller aux toilettes à un rythme fixe et sain), aller aux toilettes à pied levé est non seulement un droit humain fondamental, mais c’est aussi ce qui fait la différence entre une visite aux toilettes et un accident potentiellement stressant qui pourrait entraîner des sentiments de gêne et d’inconfort.

LIRE  Comment désinfecter et assainir votre propriété commerciale

Les employeurs peuvent favoriser une culture de travail confortable pour les employés souffrant d’incontinence en autorisant des pauses toilettes flexibles sans poser de questions, que ce soit pendant des rencontres à l’heure du lunch  ou les conférences téléphoniques.

3. Fournir de l’aide structurel pour l’incontinence

Votre entreprise peut procéder à certains ajustements structurels pour répondre à vos besoins. Ces modifications et ajouts faciles sont des solutions efficaces qui peuvent faire une grande différence dans votre journée.

Par exemple, vous pouvez demander un bureau réglable afin de pouvoir travailler debout plutôt qu’assis. La position debout peut aider à soulager les symptômes, car la position assise peut souvent aggraver l’incontinence.

Si vous devez travailler assis, pensez à utiliser un ballon d’exercice ou une chaise ergonomique pour améliorer votre confort corporel. L’une ou l’autre de ces options soutiendra votre posture et vous aidera à rester plus stable. La stabilité aide à renforcer le tronc, ce qui peut améliorer les symptômes.

Votre employeur peut également veiller à ce que vous soyez placé(e) à proximité des toilettes du lieu de travail, de sorte qu’en cas de besoin, vous n’ayez pas beaucoup de chemin à parcourir. N’oubliez pas que vous pouvez demander à être assis(e) près de la porte pendant les réunions. De petits changements environnementaux peuvent faire une grande différence pour votre confort et votre santé.

4. Créer des toilettes plus inclusives sur le lieu de travail

L’aménagement des toilettes pour les personnes souffrant d’incontinence doit tenir compte des moyens discrets et dignes de gérer les symptômes.

L’un des moyens les plus efficaces dont disposent les employeurs pour aider leurs employés souffrant d’incontinence est d’offrir des possibilités d’élimination discrète dans les toilettes du lieu de travail.

Les systèmes d’élimination des couches pour adultes contribuent à réduire le risque d’infection, à atténuer les odeurs et à offrir une solution digne et discrète pour l’élimination des couches, qui n’est pas la poubelle publique.

L’unité d’élimination des déchets d’incontinence de Citron Hygiène est un moyen sûr et propre de permettre aux personnes souffrant d’incontinence de se débarrasser des couches pour adultes, des serviettes d’appoint et d’autres produits adapter pour les sous-vêtements, sans risquer de propager des infections et des maladies.

Vous pouvez également plaider en faveur de l’accès aux produits d’incontinence dans les toilettes de votre lieu de travail, y compris les couches pour adultes et les serviettes d’incontinences.

5. Offrir une approche hybride au travail

Préconiser des journées de travail à distance est un autre moyen de préserver sa santé au travail.

Préconiser des journées de travail à distance est un autre moyen de préserver sa santé au travail.

Si une approche hybride n’est pas envisageable pour votre emploi, considérez d’autres aménagements que votre employeur pourrait apporter à vos heures de travail. Par exemple, si vous souffrez davantage d’incontinence en fin de journée, vous pouvez peut-être commencer votre journée de travail plus tôt.

LIRE  Le pouvoir des toilettes familiales dans votre entreprise

Qu’est-ce que l’incontinence?

L’incontinence se définit comme l’incapacité à contrôler l’écoulement de l’urine de la vessie. L’incontinence urinaire est également connue sous le nom de vessie hyperactive.

L’incontinence est fréquente et il n’y a pas lieu d’en avoir honte, comme pour toute fonction corporelle mentale ou physique.

Un adulte sur 20 est confronté à des problèmes d’incontinence – mais cela ne doit pas vous empêcher de vivre votre vie.

Qui est concerné par l’incontinence urinaire?

L’incontinence urinaire est plus fréquente que vous ne le pensez! Elle touche plus de 28 millions de personnes en Amérique du Nord.

Environ une femme sur deux âgée de plus de 50 ans souffre d’incontinence urinaire.

Quelles sont les causes de l’incontinence?

Causes à court terme de l’incontinence urinaire

L’incontinence de courte durée peut être causée par des infections urinaires, des infections vaginales, une irritation de la vessie, la constipation et des médicaments.

Causes à long terme de l’incontinence urinaire

Les causes à long terme de l’incontinence urinaire peuvent être les suivantes : faiblesse des muscles de la vessie ou du plancher pelvien, lésions nerveuses, hyperactivité des muscles de la vessie, arthrite et prolapsus du plancher pelvien.

Les quatre types d’incontinence urinaire

Incontinence à l’effort

L’incontinence d’effort peut apparaître autour de la ménopause. Le terme « stress » fait référence à l’activité physique, c.-à-d. à l’exercice, au rire, au fait de soulever des objets lourds, etc. Elle peut également être fréquente chez les femmes jeunes ou d’âge moyen.

Incontinence par impériosité

L’incontinence par impériosité peut toucher les personnes atteintes de diabète, de la maladie d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques ou d’un accident vasculaire cérébral.

Incontinence par regorgement

L’incontinence par regorgement est un type d’incontinence où la vessie est physiquement restreinte, ce qui rend inconfortable l’attente pour aller aux toilettes. Cela peut être dû à des lésions de la moelle épinière, au diabète ou à une hypertrophie de la vessie qui provoque une pression.

Incontinence fonctionnelle

L’incontinence fonctionnelle peut survenir chez les personnes âgées qui ne peuvent pas se rendre aux toilettes à temps en raison d’affections physiques qui les empêchent de marcher rapidement.

Découvrez comment nous pouvons vous aider à améliorer votre expérience sanitaire. Parlez-nous en.