Des toilettes favorables aux règles pour garder les élèves à l’école



Saviez-vous qu’un élève sur quatre est en situation de précarité menstruelle et a du mal à s’acheter des produits d’hygiène menstruelle chaque mois?

Pouvez-vous imaginer devoir choisir entre votre éducation et vos besoins en matière d’hygiène?

Cela vous paraît peut-être inconcevable. C’est parce que la stigmatisation des règles est un sujet tabou et les décideurs non-menstrués ignorent complètement les besoins des élèves, collègues et visiteurs de toilettes publiques en matière de produits d’hygiène féminine.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • Pourquoi les élèves de tous âges ont besoin de salles de bain favorables aux règles
  • Les statistiques choquantes sur la stigmatisation des règles
  • Les produits de base dont les personnes menstruées ont besoin dans les toilettes publiques
  • Ce que vous pouvez faire pour commencer à changer la stigmatisation et garder les élèves à l’école

 

Les élèves de tous âges ont besoin de salles de bain favorables aux règles 

Les règles commencent en moyenne vers l’âge de 12 ans, mais les cycles menstruels peuvent débuter à tout moment entre 8 et 15 ans.

De nombreuses personnes menstruées ne sont pas suffisamment informées sur leur corps et leurs fonctions corporelles. Autrement dit, on ne peut pas s’attendre à ce qu’elles sachent comment réagir dans les moments de crise (par exemple, lorsqu’elles ont leurs règles de façon inattendue ou lorsqu’elles commencent pour la première fois à l’école). 

Aux États-Unis, seuls 13 États exigent que l’éducation sexuelle soit conforme à la réalité médicale. Cela signifie que l’on attend des enfants et des adolescents qu’ils déterminent eux-mêmes ce qui est « normal » et qu’ils apprennent à vivre ces changements physiques sans l’aide de personnes impartiales.

Imaginez que vous ayez 12 ans et que vous deviez demander des produits d’hygiène féminine à vos parents ou aux membres du personnel de l’école – et que vous ressentiez ensuite le besoin de transporter secrètement ces produits aux salles de bains.

Et qu’en plus, que vous deviez le faire plusieurs fois dans la journée afin de vous assurer que les odeurs ne s’accumulent pas et que les fuites ne deviennent pas un problème.

De nombreuses jeunes personnes menstruées ne sont peut-être même pas conscientes des conséquences sur leur santé physique de ne pas changer régulièrement leurs produits d’hygiène. Malheureusement, une étude menée par Thinx et PERIOD a révélé que 51 % des élèves ont porté leurs produits hygiéniques plus longtemps que la durée recommandée.

En fait, comme le rapporte period.org :

  • 76 % des élèves en apprennent plus sur la biologie des grenouilles à l’école que sur le corps de la femme.

C’est ce qu’on appelle la précarité menstruelle : « l’accès limité ou inadéquat aux produits menstruels ou à l’éducation sur la santé menstruelle découlant de contraintes financières ou de stigmates socioculturels négatifs ». 

C’est un problème, et pas seulement pour les élèves du secondaire.

 

Les étudiantes des collèges et des universités sont aussi des collègues!

Des études montrent qu’une étudiante sur dix est en situation de précarité menstruelle, ce qui signifie qu’elle n’a pas les moyens de se procurer les produits d’hygiène féminine dont elle a besoin chaque mois de sa vie.

Nous échouons en tant que société si au cours de leurs études, 23 % des élèves à faible revenu doivent faire un choix entre des produits d’hygiène féminine et des vêtements ou de la nourriture.

En outre, les entreprises comptent sur les étudiants pendant les saisons de travail chargées, lorsque les employés plus expérimentés sont en vacances (pensez à l’été et à la période de Noël).

Des entreprises de toutes formes et de toutes tailles dépendent de :  

  • Des élèves du secondaire
  • Des élèves bénévoles
  • Des élèves stagiaires
  • Des élèves universitaires et collégiaux hors saison
  • Des élèves en stage

 

Cela signifie que les entreprises ont la responsabilité de s’assurer que leurs élèves qui travaillent ont aussi accès au nécessaire dans les salles de bain du lieu de travail pour leur hygiène menstruelle.

Pas moins de 70 % des personnes menstruées ont quitté le travail ou l’école plus tôt que prévu pour s’occuper de leurs besoins en matière d’hygiène menstruelle.

Pour les entreprises qui mettent l’accent sur les heures de productivité, les avantages de la disponibilité des produits d’hygiène féminine dans les salles de bain du lieu de travail sont indéniables.

En veillant à ce que les salles de bain soient équipées de produits d’hygiène féminine en vente libre, les heures de travail perdues peuvent être minimisées, la fréquentation scolaire peut être augmentée et les jeunes étudiants employés peuvent se sentir soutenus dans un espace favorable aux règles.

 

Dignité menstruelle – les statistiques choquantes sur la stigmatisation des règles 

Une étude menée par Thinx a révélé que 58 % des personnes menstruées se sont senties gênées d’avoir leurs règles et que 42 % ont été victimes de discrimination menstruelle.

La stigmatisation des règles conduit les personnes menstruées à s’isoler par gêne et honte, et à manquer des activités. C’est une situation que les personnes non menstruées ne connaissent pas.

Les personnes menstruées peuvent par exemple ne pas aller à l’école parce qu’elles sont gênées de ne pas avoir de produits hygiéniques à portée de main, ou manquer des cours pour trouver des produits hygiéniques lorsque les toilettes publiques ne sont pas équipées.

La même étude a révélé que 71 % des femmes se sont déjà rendues aux toilettes en faisant exprès de cacher leurs produits d’hygiène féminine et qu’une femme sur cinq a eu honte de ses règles à cause des commentaires d’un ami masculin.

Malgré les stigmates et les obstacles qui entourent une santé menstruelle sûre et digne, les élèves sont désireux d’en savoir plus sur la santé menstruelle et de contribuer à modifier les attitudes culturelles qui entourent les règles. Ces conversations ont lieu, et certaines ont même eu lieu sur grand écran : lisez notre billet de blogue sur le film Alerte rouge de Disney-Pixar, une métaphore des règles.

Mais il reste encore du travail à faire pour améliorer l’éducation en matière de santé menstruelle auprès de l’ensemble de la population, réduire la stigmatisation et soutenir toutes les personnes menstruées sous la forme des produits et installations dont elles ont besoin.

 

Les fournitures de base dont les élèves menstruées ont besoin dans les toilettes publiques

Les filles sont élevées en croyant qu’elles doivent protéger les non-menstruateurs du fait qu’elles ont leurs règles – alors comment pouvons-nous espérer voir les produits d’hygiène féminine devenir une partie normale des toilettes publiques ?

Selon l’étude Thinx, 51 % des hommes pensent qu’il est inapproprié pour les femmes de mentionner leurs cycles menstruels sur le lieu de travail.

Les personnes menstruées, jeunes et moins jeunes, sont confrontées quotidiennement à la stigmatisation à l’école et au bureau, ce qui ajoute un stress inutile à leur vie.

Une solution simple consiste à s’assurer que les salles de bain des écoles et des lieux de travail sont équipées de distributeurs automatiques de produits d’hygiène féminine, avec des services professionnels de remplissage et d’assainissement.

Pourtant, de nombreux décideurs responsables de la conception des toilettes publiques dans les écoles, les bureaux et les bâtiments publics, ainsi que de la fourniture des produits pour ces toilettes,

  • ne disposent pas des informations nécessaires pour donner la priorité aux produits d’hygiène menstruelle

OU

  • sont mal à l’aise lorsqu’il s’agit de parler d’hygiène menstruelle et ont du mal à se procurer les produits nécessaires

Grâce à l’éducation, à la sensibilisation et au soutien, cette situation peut changer, et un certain nombre d’organisations sont prêtes à apporter leur aide : Aunt Flow, Period.org, Thinx, Citron Hygiene et bien d’autres. 

Si vous lisez ce billet et que vous cherchez de l’aide pour améliorer les installations d’hygiène menstruelle dans vos salles de bain, contactez-nous – nous pouvons vous aider et nous occuper de tout pour vous!

Si vous êtes mal à l’aise de parler de produits d’hygiène féminine, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas non plus à l’aise avec les solutions hygiéniques pour l’élimination de produits d’hygiène féminine. Faites confiance aux professionnels pour assurer la propreté et la sécurité de vos salles de bains.

 

Que pouvez-vous faire pour commencer à changer la stigmatisation et garder les élèves sur les bancs de l’école?

Citron Hygiène pense qu’il est temps pour les entreprises de rejoindre le mouvement #PeriodPositive contre la discrimination menstruelle et d’élever leurs normes d’hygiène menstruelle dans les toilettes publiques.

Les entreprises et les élèves interagissent chaque jour sous de nombreuses formes.

Qu’il s’agisse d’élèves qui s’adressent à une entreprise pour des activités extrascolaires, de celles et ceux qui cherchent un emploi ou un poste de bénévole dans une entreprise, ou encore des élèves qui essaient simplement d’assister à des cours dans des établissements d’enseignement – les élèves et les entreprises dépendent les uns des autres.

Les entreprises ont le devoir envers leurs élèves volontaires, leurs invités et leurs collègues d’équiper les toilettes de fournitures permettant de gérer tous leurs besoins biologiques de base, et pas seulement certains d’entre eux.

 

Combattre la stigmatisation et responsabiliser les décideurs 

Sans expérience personnelle de la menstruation, il peut être difficile de comprendre par où commencer.

Et si vous avez été menstruée toute votre vie, il peut être encore difficile de savoir comment changer les choses pour les générations futures.

Voici quelques gestes faciles à adopter dans votre vie personnelle ou professionnelle pour changer la stigmatisation.

  • Les décideurs peuvent en apprendre davantage sur la nécessité de disposer de produits d’hygiène féminine dans les toilettes publiques.
  • Les personnes menstruées peuvent soutenir les groupes de défense et les organisations qui mènent la lutte contre la précarité menstruelle.
  • Veillez à ce que les toilettes publiques dont vous êtes responsable soient équipées de produits d’hygiène féminine afin de favoriser le confort et l’hygiène de toutes celles et tous ceux qui les visitent.

Changeons les choses ensemble.

Nous voulons rendre la création de salles de bains favorables aux règles aussi facile que possible pour toutes les entreprises, afin que les personnes menstruées du monde entier aient bientôt accès à des produits d’hygiène féminine chaque fois qu’elles en ont besoin, où qu’elles soient.

 

Rehaussez l’expérience salle de bain avec Citron Hygiène dès aujourd’hui.

Demander une estimation gratuite!
Request A Quote
* Required Fields
Call Us: 800.643.6922